Découvrez les réponses de Louis Delon, fondateur d’Holdies !

 

  • Le métier que vous n’auriez jamais voulu faire

 

Je pense que j’aurais aimé les faire tous, par curiosité. Malheureusement on a qu’une vie …

 

  • Le vôtre ? (Quel est votre métier ?)

 

Alors j’ai un parcours assez atypique. À la base je suis chercheur, j’ai un doctorat de chimie et dès l’obtention de mon diplôme, je me suis lancé dans l’entrepreneuriat. Mes 2 premières aventures start-up étaient dans les biotechs, Holdies est donc la 3ème startup que je lance.

 

  • La meilleure idée de l’année / L’idée que vous auriez aimé avoir

 

Les idées importent peu, seule compte l’exécution.

 

  • La vôtre ? (D’où vient l’idée de votre start-up ?)

 

Holdies est née d’une passion personnelle. Collectionneur depuis une dizaine d’année, j’ai constaté que les marketplace actuelles n’étaient pas adaptées à la vente de collections entières. Nous avons donc créée la première marketplace qui permet à des vendeurs, particuliers ou professionnels, de planifier et d’organiser, en toute autonomie, des ventes aux enchères évènementielles. Nous nous sommes inspirés des méthodes des grandes maisons de vente. Sauf que sur Holdies il n’y a pas de commissaire-priseur. Nous développons des algorithmes afin d’aider les vendeurs à estimer au mieux leurs objets. Holdies se charge ensuite d’en faire la promotion auprès de sa communauté de collectionneur. Le service est actuellement proposé aux collectionneurs de la culture pop (Jeux vidéo, Jouets et figurines, Mangas …) mais de nouvelles catégories seront ouvertes courant 2018.

 

  • À quoi ressemble votre business model ?

 

Le site prend une commission sur ventes de 10%. D’ici la fin de l’année, une formule d’abonnement sera proposée aux utilisateurs d’Holdies pour leur donner accès à de nouvelles fonctionnalités.

 

  • Quels ont été vos feedbacks jusqu’à présent ?

 

Holdies est avant tout un site très communautaire. Nous avons lancé l’activité sur un groupe Facebook début 2015 avant de sortir la version béta de notre site début 2016. Nous avons donc noué une relation très intime avec notre communauté qui est très impliquée sur le projet. Les feedbacks sont très positifs, nous avons placé nos utilisateurs au cœur du développement produit dès le début.

 

  • Les fautes qui vous inspirent le plus d’indulgence

 

Toutes celles qui ne sont pas mortelles pour le business. 🙂

 

  • Qu’est-ce que vous auriez aimé savoir avant de vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

 

Penser à équilibrer vie personnelle et vie professionnelle. Le premier capital de l’entrepreneur est sa santé.

 

  • Votre état d’esprit actuel ?

 

Enthousiaste ! Et toujours prêt pour saisir les opportunités qui se présentent.

 

  • Qu’est-ce que le futur vous réserve ?

 

Je n’ai pas de boule de cristal, en revanche nous souhaitons effectuer une levée de fond pour soutenir notre croissance et développer de nouveaux marchés d’ici la fin de l’année.

 

L’interview est aussi sur le site de notre partenaire, Les Pépites Tech.

 

Interview réalisée par Audrey Warin.