Découvrez les réponses d’Éric Lavost, fondateur d’Eazylang !

 

  • Le métier que vous n’auriez jamais voulu faire

 

Quelle est l’expression déjà ? Ah oui : « Il n’y a pas de sot métier ! »

 

  • Le vôtre ? (Quel est votre métier ?)

 

Entrepreneur me paraît une appellation adaptée.

C’est un métier qui consiste en grande partie à savoir s’entourer et à fédérer des talents.

 

  • La meilleure idée de l’année / L’idée que vous auriez aimé avoir

 

Tout simplement celle qui viendra demain.

Les idées neuves sont toujours passionnantes et le monde en regorge chaque jour !

Je crois que l’on n’est qu’au tout début d’un processus d’innovations de ruptures dans tous les domaines.

 

  • La vôtre ? (D’où vient l’idée de votre start-up ?)

 

C’est une double expérience, personnelle et professionnelle, qui a déclenché le lancement de ce projet.

Dans ma carrière précédente, j’ai été expatrié pendant plus de 10 ans (en Afrique et en Europe Centrale) et dans mon quotidien je me suis souvent retrouvé dans l’incapacité d’identifier un prestataire de traduction qui réponde à mes besoins en termes de qualité de délais et de prix.

Dans cette période, j’ai eu le bonheur d’être élu Président de la Chambre de Commerce Franco-Hongroise et Vice-Président des Chambres Européennes de Commerce en Hongrie. Et dans ces fonctions, j’ai eu de nombreuses occasions d’échanger avec des communautés d’affaires qui avaient la même problématique que moi !

Après quelques années de réflexion, d’observation du marché et d’un travail de recherche sur des solutions possibles, je me suis finalement lancé dans l’aventure pour créer Eazylang.com et proposer une plateforme qui simplifie radicalement la mise en relation entre clients et traducteurs professionnels !

Et c’est principalement l’avènement du Cloud et du Big Data qui ont rendu possible ce projet.

 

  • À quoi ressemble votre business model ?

 

Notre métier consiste à identifier les traducteurs les plus qualifiés pour répondre à un besoin de traduction professionnelle.

Eazylang ne produit pas de traduction mais propose une solution de mise en relation clients-traducteurs basée sur la compétence.

 

Nos algorithmes recherchent les éléments terminologiques à traduire dans le document déposé par le client sur notre plateforme et identifient les traducteurs qui ont déjà utilisé cette terminologie dans des traductions précédentes.

Nous faisons donc gagner un temps de gestion considérable à chacun de nos clients dans leurs recherches de traducteurs et nous proposons des éléments objectifs de sélection.

 

Pour ce service nous percevons une commission d’intermédiation unique.

Nous appliquons un taux de commission en pourcentage du tarif fixé par le traducteur et c’est le client qui nous paie.

Pour les grands comptes, nous proposons également de bénéficier de nos services via des API.

 

Et pour nous singulariser un peu plus sur ce marché, nous offrons à nos clients la possibilité de réutiliser automatiquement et systématiquement les contenus qu’ils ont déjà fait traduire.

Notre technologie algorithmique associée à une solution de gestion de bases de données unique permettent donc à nos clients de ne jamais payer deux fois pour un même contenu dans le même contexte.

De cette façon, nous proposons donc une solution de traduction professionnelle compétitive.

Le client paie moins cher, puisqu’il ne paie que le contenu restant à traduire et si le traducteur se retrouve avec moins de mots à traduire par projet, il reste néanmoins payé à son tarif normal pour le travail effectué. C’est quand même plus juste que de demander à un freelance de travailler plus pour gagner moins !

Grâce à ce modèle, nous disposons d’un avantage compétitif majeur en offrant des tarifs imbattables pour ce niveau de qualité.

C’est du gagnant – gagnant – gagnant !

 

  • Quels ont été vos feedbacks jusqu’à présent ?

 

Nos utilisateurs ont été immédiatement positifs et bienveillants. Grâce à eux, nous avons procédé rapidement à de nombreux ajustements en capitalisant sur les multiples expériences utilisateurs.

L’idée et le concept ont rapidement séduit et il y a une accélération de l’intérêt ressenti.

Nous avons dépassé les 2500 traducteurs professionnels inscrits, natifs de plus de 100 pays, qui couvrent plus de 300 domaines de spécialité dans 400 couples de langues. Autrement dit, nous couvrons très largement les besoins de nos clients cibles.

Le modèle Eazylang est duplicable sans limite de domaine de compétence ni de couples de langues mais jusqu’à présent on nous a demandé plus particulièrement les traductions suivantes :

Traduction français-anglais – Traduction français-allemand – Traduction français-italien – Traduction français-espagnol – Traduction français-portugais – Traduction français-néerlandais – Traduction français-chinois – Traduction français-japonais – Traduction français-arabe – Traduction français-russe – Traduction français-polonais – Traduction français-suédois – Traduction français-danois- Traduction français-finnois- Traduction français-grec – Traduction technique – Traduction médicale – Traduction financière – Traduction juridique – Traduction de sites e-commerce / web – Traduction marketing et communication – Traduction touristique

 

Ce n’est donc pas un hasard si notre couverture médiatique commence à ce stade.
Dans notre actualité récente, nous avons eu le bonheur d’être sélectionnés par Orange pour son offre aux professionnels.

C’est une vraie reconnaissance de la qualité de notre service !

 

  • Les fautes qui vous inspirent le plus d’indulgence

 

Je pense qu’il vaut mieux essayer et se planter que de ne pas essayer du tout !

Pour autant, j’ajoute toujours que les fautes utiles sont celles que l’on ne réitère pas.

 

  • Qu’est-ce que vous auriez aimé savoir avant de vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

 

Entrepreneur est un métier pluriel qui consiste à toucher les limites de sa zone de confort et de compétences en permanence.

Donc la liste serait trop longue.

Mais le plus important n’est pas de savoir avant d’entreprendre ; c’est plutôt d’apprendre en avançant.

 

  • Votre état d’esprit actuel ?

 

Motivé, enthousiaste, concentré …

 

  • Qu’est-ce que le futur vous réserve ?

 

Le service en ligne n’est ouvert que depuis Octobre 2016 et notre courbe d’expérience démontre que nous pouvons attirer des prestataires professionnels talentueux et satisfaire en même temps des clients séduits pas notre modèle.

 

Mais surtout, la conception de la plateforme nous promet de belles performances.

Tout est fait pour que clients et traducteurs puissent échanger en toute liberté dans un environnement unique et sécurisé … Sans que nous ayons à intervenir à aucun moment.

Nous venons totalement bouleverser le métier en mettant nos algorithmes au service d’une intermédiation efficace et économique.

Du dépôt d’une demande par un client à la livraison de la traduction par le traducteur, en passant par la phase de paiement, nos utilisateurs sont en totale autonomie sans jamais avoir besoin de sortir de la plateforme.

En plus, nous sommes nativement orientés à l’international. Cela nous donne donc une perspective de scalabilité incroyable !

 

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, nous avons aussi une excellente nouvelle à annoncer aux entrepreneurs qui veulent se lancer dans des modèles de plateformes de mise en relation, quel que soit le secteur d’activité.

La plateforme Eazylang a été développée de façon modulaire. Chaque brique peut être adaptée à un besoin particulier.

Sur cette base, nous sommes déjà abordés pour des concepts innovants de plateformes dans le tourisme et le juridique.

Pour plus d’efficacité sur ce sujet, nous avons créé un collectif (avec MynT pour les développements techniques et Les Veilleurs Du Net pour la partie SEO, design et Web Marketing).

 

En plus, nous proposons un modèle économique tout à fait approprié aux start-uppers en manque de fonds pour se lancer !

 

  • Une dernière question à laquelle vous aimeriez répondre ?

 

Comment as-tu vécu l’ouverture du service Eazylang en ligne !

 

Merci pour cette question Audrey 😉

Je vais tout simplement dire que cela a été un grand moment d’émotion et je souhaite à tout entrepreneur de le vivre aussi intensément que moi.

 

L’interview est aussi sur le site de notre partenaire, Les Pépites Tech.

 

Interview réalisée par Audrey Warin.