Découvrez les réponses de Pascal Jamet, co-fondateur et directeur commercial de Clictill.

 

  • Le métier que vous n’auriez jamais voulu faire

 

Il n’y a pas de métier spécifique que je n’aurais jamais voulu faire. En revanche, c’est le contexte dans lequel j’aurais été amené à le faire qui est important. Pour m’épanouir, j’ai besoin d’être en contact avec différentes personnes, différents projets. Chercheur par exemple n’aurait pas répondu à ma façon d’être et je me serais pas épanoui.

 

  • Le vôtre ? (Quel est votre métier ?)

 

Directeur commercial de Clictill, que j’ai co-fondé avec deux autres actionnaires. Mon métier m’amène à côtoyer des gens, projets, secteurs d’activités différents et c’est ce qui fait la richesse, entre autres, de ma fonction.

 

  • La meilleure idée de l’année / L’idée que vous auriez aimé avoir

 

Emmanuel Macron a eu une très bonne idée. Ce que j’ai trouvé intéressant chez lui c’est qu’il a eu une approche complètement différente des autres candidats : Il est sorti du cadre, ce que l’on demande souvent lorsque l’on parle d’innovation. Il ne se positionne ni à gauche ni à droite. Ce n’est pas forcément applicable dans l’économie d’entreprise, mais je trouvais que l’idée était bonne. On peut ne pas être d’accord avec ses convictions, mais le concept de se positionner différemment était bien.

 

  • La vôtre ? (D’où vient l’idée de votre start-up ?)

 

De plusieurs raisons : Des raisons stratégiques, liées au fait de se diversifier et de valoriser l’entreprise tout d’abord. Clictill est une start-up mais le projet était porté par une autre structure qui existait avant. Ensuite, de mettre en application l’expertise que nous avons acquise et se dire « Ce que font les autres, on peut facilement le faire nous-mêmes ». Un ensemble de paramètres qui ont concouru à la création de cette start-up.

 

  • À quoi ressemble votre business model ?

 

Clictill est une solution d’encaissement dédiée aux commerçants. Elle fonctionne en mode Saas, full-web, par abonnement mensuel. Le principe : On propose notre logiciel au commerçant sous forme de service. Au lieu d’acquérir une licence, il va en disposer autant de temps qu’il le souhaite. On lui fournit son outil au quotidien sans les contraintes liées à l’installation, la sauvegarde des données, voire l’acquisition d’un système. Clictill est sans engagement et donc peut être arrêté à tout moment.

 

  • Quels ont été vos feedbacks jusqu’à présent ?   

 

Bons voire très bons concernant l’utilisation du produit. Les commerçants nous disent qu’il est fluide, intuitif, et bien placé financièrement (bon rapport qualité prix). Mais ce qui nous manque c’est de la notoriété. On travaille notre marketing et on recherche des relais financiers actuellement.

 

  • Les fautes qui vous inspirent le plus d’indulgence

 

De façon générale, quelqu’un qui commet une faute a mon indulgence. On peut se tromper dans la vie professionnelle comme dans la vie personnelle. Il faut de l’humilité. Ce qui m’exaspère en revanche, ce sont les gens avec trop de certitudes. Quand on doute, quand on ne sait pas, quand on se trompe, ça fait partie de l’apprentissage et je suis indulgent. Bien sûr, si quelqu’un fait la même faute 3 ou 4 fois, je le serais peut-être moins ! (Rires).

 

  • Qu’est-ce que vous auriez aimé savoir avant de vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

 

L’environnement est très mouvant, et plein de paramètres influencent les projets. La vitesse avec laquelle les choses bougent est impressionnante. Quel que soit le domaine dans lequel on est, les changements s’opèrent extrêmement rapidement, et il faut travailler dur pour tenir un cadre même si l’idée est très bonne.

 

  • Votre état d’esprit actuel ?

 

Ça va ! Très content d’avoir entamé ce projet. On voudrait que ça aille plus vite, que ce soit rentable plus rapidement, mais nous avons un bon état d’esprit car le produit et les retours qu’on en a sont très positifs. L’enfer est dans le détail !

 

  • Qu’est-ce que le futur vous réserve ?

 

J’aimerais bien le savoir, le meilleur j’espère ! Je pense qu’on a une capacité à faire en sorte que Clictill soit une réussite, car notre marché est gigantesque. Le retail est très important en France, en Europe encore plus, et dans le monde c’est énorme. Même si on n’a pas vocation à conquérir la planète, on se dit que nos possibilités sont grandes ! Avec beaucoup d’humilité bien sûr !

 

  • Une dernière question à laquelle vous aimeriez répondre ?

 

Vous souhaitez en savoir plus sur Clictill ?

 

RDV sur notre site web (www.clictill.com) ou contactez-nous directement au 04.37.64.22.96.

 

L’interview est aussi sur le site de notre partenaire, Les Pépites Tech.

 

Interview réalisée par Audrey Warin.